Baisse des prix de l’immobilier en Algérie

Selon TSA (22 aout 2015), les prix de l’immobilier ont largement baissés depuis janvier 2015 dans le nord de l’Algérie et ce malgré l’inflation importante et la baisse de la valeur du dinar.

Ainsi selon TSA, “l’Algérie assiste pour la première fois, après plusieurs années de hausses vertigineuses, à une baisse brutale et inédite des prix de l’immobilier.”

Habitat
Habitat

Cette chute des prix se manifeste dans tout le Nord algérien, aussi bien dans les grandes villes que les petites agglomérations avec une baisse moyenne de 30 % environ depuis janvier. Et la situation a empiré depuis cet été et touche la marché à la vente, incluant le haut standing, et à la location. Dans ce dernier cas, les prix ont baissé entre 10 et 20 %, selon les agents immobiliers contactés par TSA.

Ceci s’explique car « Malgré un effet inflationniste massif d’un environnement macroéconomique du pays, depuis trois mois on constate une nette déflation des prix du marché immobilier en Algérie accentuée par la crise liée à la chute des prix des hydrocarbures conjuguée à une période de surchauffe de l’offre, notamment dans les villes comme Oran où les programmes publics de logement ont atteint un niveau record. Le prêt immobilier soutenu par l’État plafonné à 1 % pour l’acquisition d’un logement a aussi contribué à la baisse des prix. Enfin, l’instauration du paiement par chèque a accéléré la baisse des prix », selon Abdelaziz Benathmane, expert immobilier cité dans TSA.

Et si les prix se sont effondrés dans le nord, comme à Oran, Alger résiste mais la tendance y est également à la baisse avec un net recul des transactions immobilières en raison de la crise économique et de la saturation du marché.

Mais, « Avec un parc de plus de 7 millions de logements pour une population de plus de 38 millions d’habitants, l’Algérie reste nettement en deçà des normes internationales admises en termes de taux d’occupation de logement », glisse une autre source de TSA. Et sur une période de dix ans (2004-2014), l’inflation affectant l’immobilier a ainsi connu une ascension vertigineuse. Les prix se sont multipliés par au moins 10 avant de subir une baisse en 2015. « Avec la crise, les prix vont encore baisser. Pour acheter, il faut patienter », conseille la source.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s