Qatar, pays où les femmes expatriées gagnent le plus

L’observatoire du Qatar a rapporté le Jeudi, 17 Mars 2016, une étude du groupe bancaire britannique HSBC. Cette dernière, réalisée auprès de 10000 expatriées de 17 pays différents, a classé les destinations où les femmes gagnaient plus que dans leur pays d’origine.  Selon le bilan de cette enquête, Qatar, pays où les femmes expatriées gagnent le plus, se retrouve a la premiere place.

Le pays où les femmes expatriées tirent les meilleurs profits de leur expatriation.

Cette étude Expat Explorer 2015 d’HSBC vient de publier des chiffres inédits concernant les conditions d’expatriation des femmes. 

Selon cette enquête cité par l’Observatoire du Qatar, l’émirat est le pays où les femmes expatriées bénéficient de la meilleure amélioration du niveau de vie depuis leur installation. Selon l’enquête, 57% des expatriées déclarent gagner davantage d’argent au Qatar que dans leur pays d’origine, contre 56% en Suisse et 52% à Hong Kong. De même, 73% des expatriées au Qatar assurent être capables d’épargner plus que dans leur pays. L’émirat est suivi par la Thaïlande avec 67% des personnes interrogées et 63% pour la Chine. . . [ms-protect-content]

Le critère financier n’est pas le seul élément à prendre en compte au moment de l’expatriation. A cet égard, les femmes favorisent l’expérience et le style de vie liés à l’expatriation (46% des femmes expatriées contre 37% des hommes).

Malgré tout, l’Observatoire du Qatar rappelle que “l’image que dégage le Qatar à l’étranger est plutôt négative. On le décrit souvent comme un Etat rigoriste avec la gente féminine, l’assimilant  à l’Arabie saoudite, mais aussi possédant un code du travail peu respectueux des droits de l’homme. Pour combler ce déficit, les entreprises ont mis les bouchées doubles afin d’attirer les femmes dans l’émirat. Le Qatar a mis en place toute une série de mesures afin d’améliorer la situation des femmes dans le milieu professionnel. A ce titre, le Qatar vient d’introduire  le congé de maternité pour une durée de 60 joursDe même, le secteur privé propose de plus en plus d’incitations et de facilités pour attirer et fidéliser les femmes sur le marché du travail comme les garderies gratuites ou les horaires de travail aménagées. De plus, l’émirat a assoupli le système décrié de la Kafala, une nouvelle législation du travail verra le jour à la fin de cette année.”

 [/ms-protect-content]

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s